philippe_Boivin

PHILIPPE BOIVIN

AVOCAT, V.-P. – AFFAIRES CORPORATIVES

Organisation : Institut national d’optique (INO)


Télécharger la conférence

Philippe Boivin est vice-président – Affaires corporatives de l’Institut national d’optique (INO) depuis décembre 2009. À ce titre, il est responsable des affaires juridiques, du support stratégique et commercial, ainsi que du programme d’entrepreneur en résidence. Son mandat inclut également la protection et la gestion de la propriété intellectuelle et la négociation de transferts technologiques. Il agit également comme secrétaire et officier de sécurité de la corporation.

Avant de joindre l’INO, il a été associé avec le cabinet McCarthy Tétrault où il a pratiqué pendant 15 ans. Sa pratique était principalement en droit de la propriété intellectuelle et des technologies, de même que l’acquisition et le financement d’entreprises technologiques. Il était également agent de marques de commerce.

Au cours de sa carrière, il a donné plusieurs conférences et publié divers articles portant sur la propriété intellectuelle et le droit des technologies. Il a également agi comme officier et administrateur de diverses corporations. Il siège actuellement au comité de la formation professionnelle du Barreau du Québec, lequel comité est responsable de l’école du Barreau et des stages professionnels et il est président du Chapitre de Québec du « Licensing Executives Society » (LES).

Il a obtenu un baccalauréat de la Faculté de droit de l’Université Laval en 1994. Il a été reçu au Barreau du Québec en 1995.

Résumé de la conférence:

La protection des secrets industriels à l’ère du numérique

Historiquement, la protection des secrets industriels passait uniquement par la mise en place de mesures de sécurité physique empêchant des personnes non autorisées d’y avoir accès, tel coffre-fort, armoire sécurisée, etc. De nos jours, ces informations se retrouvent, pour la grande majorité, sous forme numérique ce qui en facilite notamment la diffusion. De plus, ces informationssont hébergéessur différents types de support informatique, ce qui peut rendre plus difficile leur protection. La conférence traitera d’abord en quoi consiste un secret industriel et ce qui différencie ce dernier des autres formes de propriété intellectuelle. Par la suite, onaborderales différentes méthodes et pratiques qui peuvent être mises en place dans une organisation afin de protéger de telles informations.